L’école à l’ère numérique : une question de pédagogie!

Contexte

Depuis quelques années déjà, l’ère numérique suscite des discussions sur l’avenir de l’éducation. Discussions qui remettent en question le modèle industriel actuel de notre système, vu la diminution continue de l’engagement des élèves et la nature évolutive de notre société de plus en plus mondiale. Des gens d’influence comme Ken Robinson nous amènent alors à repenser la raison d’être de l’école, le curriculum et à tenter de réinventer l’école, la salle de classe ainsi que le rôle de l’enseignant.

 

Points d’entrée

La dernière décennie a donc donné naissance à diverses approches pédagogiques novatrices. Khan Academy, l’iClasse, la classe renversée (flipped classroom), l’apprentissage par le jeu, l’approche par projet, l’approche par résolution de problème, la classe avec deux enseignants, la classe sans enseignant, l’apprentissage en ligne, l’apprentissage hybride, Twitter, Edmodo, D2L, iPad, iPod, TBI… les points d’entrée pleuvent pour ceux qui désirent préparer leurs élèves pour le 21e siècle, qui a déjà 13 ans, faut-il le rappeler.

 

Pédagogie efficace!

Mais attention ! Avant de choisir un format ou un outil quelconque, la plupart des experts dans le domaine de l’apprentissage à l’ère numérique s’entendent, et c’est tant mieux, sur l’importance d’une pédagogie efficace. Marc Prensky propose quatre catégories de verbes à cibler pour une pédagogie efficace à l’ère numérique. Le CFORP (Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques) a produit un Inukshuk qui reflète les 7 pratiques pédagogiques efficaces en matière d’évaluation au service de l’apprentissage et en tant qu’apprentissage. Dylan Wiliam nous rappelle qu’un élève ne peut démontrer des compétences du 21e siècle sans d’abord démontrer des compétences du 19e siècle. Selon M. Wiliam, il n’y aurait qu’une seule compétence du 21e siècle : apprendre à apprendre. Pour ce faire, il importe de développer chez nos élèves les 4C, comme le montre bien le modèle du P21 (partnership for the 21st century skills).

 

Notre cible : faire différemment

Alors oui, attention ! Nous voulons susciter l’engagement des élèves, mais nous voulons aussi qu’ils apprennent. Le modèle transformationnel pour la classe du 21e siècle (via @DRvoletII) illustre bien ce que nous souhaitons tous accomplir : créer la salle de classe où l’élève engagé apprend, développe des compétences, ses talents et construit son identité. Pour y arriver, nous devons faire les choses différemment.

 

Des lunettes pour voir différemment

Les 4 métaphores pour illustrer où l’apprentissage a lieu est un document adapté (traduction libre) de Spaces and Places (via @FrTurpin). On y présente les intentions pédagogiques qui pourraient sous-tendre l’aménagement physique de la salle de classe de l’ère numérique.

 

En pensant à vos expériences personnelles, qu’est-ce qui vous a permis de faire des apprentissages durables et profonds ? Personnellement, j’ai besoin de chacune des métaphores, dans l’ordre ou dans le désordre, dans ma vie professionnelle pour faire des apprentissages significatifs.

 

1. Le feu de camp : Je dois recevoir de la formation professionnelle formelle.

 

2. L’abreuvoir : J’ai besoin du temps d’échange avec mes collègues pour valider  ou confronter mes idées ou ma compréhension de divers sujets aux idées et perceptions de mes collègues.

 

3. La caverne : J’ai besoin de pouvoir faire le vide et de réfléchir seul. Cela me permet de déterminer ce que je retiens, ce que je rejette, ce qui n’est toujours pas clair pour moi.

 

4. Le vie ou le sommet de la montagne : J’ai besoin d’occasions où je dois utiliser mes nouveaux apprentissages dans des contextes authentiques. Le simple fait de devoir me préparer et d’avoir à verbaliser ma compréhension d’un sujet en particulier m’aide à consolider mes nouveaux apprentissages. Surtout si je dois répondre aux questions des participants.

 

 

3 Questions du #Claved du 10 octobre 2012

 

#Q1 : En tenant compte de l’élève de l’ère numérique, comment ces 4 métaphores peuvent-elles guider votre planification pédagogique ?

 

 

#Q2 : Comment ces 4 métaphores influencent-elles l’aménagement physique de votre salle de classe ? Vous pouvez vous inspirer de 20 Things Educators Need to Know about Learning Spaces (via @tonnet)

 

#Q3 : En tenant compte de vos objectifs pédagogiques, quels outils viennent faciliter l’apprentissage et développer les compétences des élèves dans chacune des 4 métaphores ? Vous pouvez consulter le Top 100 Tools for Learning 2012 (via @c4lpt) pour déterminer quels outils peuvent vous aider à atteindre vos objectifs pédagogiques. Pour reprendre les paroles de Roberto Gauvin : « Si je veux éplucher une carotte, j’utilise un épluche-carotte.»

 

 

Bonne réflexion !

 

 

Une réflexion sur “L’école à l’ère numérique : une question de pédagogie!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s