5 questions de réflexion en cette fin d’année

Plus que quelques semaines à l’année scolaire 2017-2018! C’est un excellent moment pour prendre du recul et apprécier tout ce que nous avons accompli avec nos élèves. C’est aussi le moment de réfléchir à sa pratique. Pour comprendre comment et pourquoi nous avons un impact sur nos élèves. Ça vaut la peine de faire l’exercice. En fin d’année, on a parfois l’impression que les élèves viennent à l’école pour nous regarder travailler. On a tellement de choses à faire…Vous me suivez? Mais il est encore temps d’engager nos élèves dans des conversations et des tâches signifiantes. S’il y a un moment dans l’année où on veut être intentionnel, c’est maintenant. Voici 5 questions à se poser en cette fin d’année! J’ai eu l’occasion de faire l’exercice avec le personnel d’une école la semaine dernière. Je vous invite à l’essayer en utilisant ce visuel.

Capture d’écran 2018-05-27 à 19.03.00.png

Mes qualités

1- Quelle est une de mes plus grandes qualités? Je sais. Pas facile. Ce n’est pas prétentieux d’admettre que nous avons des qualités. Vos qualités vous permettent d’avoir l’impact que vous avez sur vos élèves, sur vos collègues. C’est ce qui fait de vous qui vous êtes. Si on demandait à vos élèves ou à vos collègues, que diraient-ils? Vos élèves se souviendront surtout des dernières semaines passées avec vous, et des émotions qu’ils ressentaient en votre présence.

Mon style

2- Quelles sont mes 3 stratégies préférées (ou celles que j’utilise le plus souvent, intentionnellement ou non) pour engager les élèves? Au fil du temps, on développe un style comme pédagogue. Il y a des stratégies qu’on utilise comme par défaut. Parce que ça colle à qui nous sommes. Pensez à vos 10 derniers cours. Pensez à votre façon d’accueillir les élèves, de débuter le cours, d’engager les élèves dans des conversations ou des tâches. Pensez à votre façon de terminer les cours. Je parle ici de votre style lorsque vous n’êtes plus en mode «innovation». Chassez le naturel, il revient au galop. Tout le monde a un style. Avez-vous identifié le vôtre? C’est important de le faire. C’est probablement votre style, ou les stratégies que vous utilisez le plus souvent, qui vous donne votre impact (en haut à droite dans le visuel). L’état des lieux avec vos groupes. Si ça va bien, vous y êtes assurément pour quelque chose. Et quand on comprend comment et pourquoi on a de l’impact, on peut le reproduire. Vous me suivez? La question ici : est-ce que vos stratégies habituelles peuvent vous aider à améliorer votre défi (en bas à droite dans le visuel)?

Mon impact

3- Quelles sont les 3 habiletés d’apprentissage, habitudes de travail ou compétences dans lesquelles mes élèves ont fait le plus de progrès jusqu’à maintenant? Le progrès. N’est-ce pas la grande visée de ce «virage» dont nous entendons parler depuis près de 10 ans. Le progrès dans le développement de nos élèves et de leurs compétences, de leurs «soft skills». Fiabilité, initiative, organisation, collaboration, autorégulation, autonomie, attitude, persévérance, mentalité de croissance… Ces compétences/habiletés/attitudes ne se développent pas par hasard. Quand nos élèves y font des progrès, c’est que nous leur proposons de multiples occasions de les développer, et ce, dans des contextes variés. C’est le fruit des stratégies que nous utilisons le plus souvent. Notre style. Notre élan pédagogique. Le progrès se mesure par rapport au point de départ de nos élèves. Ce n’est pas tant la quantité de pratiques innovantes qui compte mais la qualité des progrès que nous amenons nos élèves à faire. Une grande partie des progrès vient des routines, des processus, des structures que nous mettons en place pour assurer le bon fonctionnement et l’apprentissage dans notre salle de classe. Voici le top 10 des compétences à avoir en 2020, selon le World Economic Forum.

Capture d’écran 2018-05-17 à 20.16.40.png

Mon défi

4- Quelle est LA chose que j’aimerais que mes élèves fassent mieux dans ma classe? En fin d’année, il est souvent nécessaire de fournir la même énergie qu’en début d’année pour maintenir nos routines, nos processus en salle de classe. Le bon fonctionnement en groupe est souvent la partie que les élèves semblent oublier en fin d’année. C’est un phénomène connu. On se dit : «Voyons! Qu’est-ce qu’ils ont? Ils le savent pourtant…» Ce qui complique les choses, c’est que c’est le moment de l’année où on tente souvent de finir de couvrir le contenu, de bien terminer la revue, les projets… Quand les élèves voient que Monsieur ou Madame accorde plus d’importance au contenu qu’aux routines, ils se mettent à nous regarder travailler et la structure que nous avions si bien établie, s’écroule. La fin de l’année est un beau moment pour amener des éléments de surprise dans notre façon de créer une structure et un climat propices à l’apprentissage. Il s’agit d’y penser et de ne pas oublier que les élèves doivent travailler aussi fort que nous, jusqu’à la fin de l’année. Mise en garde : de s’appuyer uniquement sur le code de vie et les conséquences crée assurément l’effet contraire. La fin de l’année demande de l’énergie. Il s’agit de choisir où on veut l’investir. Prévention ou réaction? Bien-être! 😉 La question ici : quelle stratégie me permettrait de régler ou d’améliorer ce que j’aimerais que mes élèves fassent mieux dans ma classe?

Mon focus

5- Je mets l’accent sur quel aspect de ma pratique dernièrement? Je suis en train d’améliorer quoi? Cette dernière question peut paraître banale. Je ne parle pas de ce que vous enseignez dernièrement. Je parle des stratégies pédagogiques. De votre style. De votre intentionnalité. Je vous invite à faire le lien avec la question 4. En fin d’année, la liste de choses à faire est longue. Avec certains groupes, il peut être tentant de simplement viser la fin de l’année. De se rendre en bout. En début d’année, quand on voit telle cote de cours, on s’imagine tel ou tel fonctionnement. En cours de route, il faut parfois faire le deuil et accepter nos groupes pour ce qu’ils sont. Les prendre là où ils sont et les amener, eux, à progresser. Et si vous décidiez de générer des émotions positives chez vos élèves d’ici la fin de l’année? C’est le meilleur moment d’essayer de nouvelles stratégies pour engager vos élèves. Pour piquer leur curiosité. Pour célébrer avec eux leurs apprentissages. Pour les déstabiliser. Pour susciter leur engagement jusqu’à la fin et que ce soit positif et agréable pour tous. La question ici : est-ce que mon focus vise à régler ce qui ne va pas dans ma classe?

À tout moment de l’année, ces 5 questions peuvent guider nos réflexions pédagogiques et nous aider à mieux comprendre comment et pourquoi nous avons un impact ou non avec certains groupes. Il importe de reconnaître que nous avons notre style, nos stratégies mais que plusieurs stratégies peuvent être bonnes. Tout dépend du groupe d’élèves devant nous. Plus nous comprenons comment et pourquoi on a de l’impact, plus on peut le reproduire intentionnellement. À ce moment, ça devient intéressant 😉

Et vous, quelles questions ajouteriez-vous à cette courte liste?

Vendredi, c’est le mois de juin!

Bonne fin d’année 🙂

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s