Sélectionner une page

Trois clés pour la rentrée

La nouvelle année scolaire vient habituellement avec l’espoir d’un nouveau départ, pour nous et pour nos élèves. Or l’année scolaire qui vient mettra en lumière les impacts des dernières années sur la «progression» des élèves mais aussi sur le niveau d’énergie et le moral des équipes-écoles, entre autres. Il importe donc de faire des choix intentionnels et conscients en tant que leaders afin de créer un climat où tout est possible pour tous les apprenants. 

Voici donc trois clés pour la rentrée :

1. Présumer de bonnes intentions :

À la rentrée cette année, nous allons tous faire des constats qui vont avoir des incidences sur ce que nous faisons habituellement. Des incidences sur la perception que nous avons de notre charge de travail. Peu importe les résultats de nos évaluations diagnostiques, peu importe le niveau d’énergie de nos collègues, peu importe la lenteur avec laquelle les élèves réapprennent à vivre ensemble, peu importe le non-verbal de nos superviseurs (qui portent la responsabilité des objectifs systémiques), les gens autour de nous à la rentrée, et bien ils sont là. Leurs vacances à eux aussi sont terminées. En choisissant de présumer de bonnes intentions dès la rentrée, on se place dans une position pour voir l’autre d’un bon oeil. Le regard. C’est déjà un bon début. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ne voulait pas réussir et bien faire son travail. Je n’ai jamais rencontré un élève qui n’avait pas le goût d’être bon et que son prof l’aime. N’est-ce pas que c’est fantastique. Peu importe la position actuelle des gens, tant dans leur rendement que dans leur niveau d’énergie ou leur moral, ils ont de bonnes intentions. Accueillons ça. Accueillons les gens dans tout ce qu’ils sont. Tellement de gens seront axés sur ce qu’il manque, sur ce qu’il reste à faire, sur les écarts perçus… Le regard.

Qu’allons-nous voir à la rentrée cette année?

2. Être à l’écoute : 

L’écoute. C’est le plus beau cadeau qu’on puisse faire à quelqu’un. Combien de fois dans une journée vous sentez-vous écouté? Hmmm… À notre décharge, il sera tentant d’être centré sur soi cette année. La charge de travail va sembler colossale. C’est parce qu’elle l’est. Mais on ne peut pas aller plus vite que nos élèves. N’oublions pas que tout ce que nous voulons accomplir dans nos écoles ne se fait pas sans nos élèves, ni sans nos collègues. L’éducation est un sport d’équipe. Être à l’écoute de l’autre nous permettra d’apprécier l’autre et d’entendre ce qui n’est pas dit. Si nous écoutons l’autre, ses mots, son non-verbal, nous entendrons le non-dit. Le désir de plaire, d’être comme les autres, de réussir. Nous entendrons ses croyances et ses convictions, ses peurs, son besoin de certitude. Nous entendrons toutes sortes de choses et nous constaterons, peut-être, que l’autre est comme nous au fond. L’écoute. À partir de l’écoute, tout est possible. Tout ce qu’il faut pour écouter, c’est d’être présent et de ne pas juger. Parfois, nous n’avons pas besoin de parler pour juger. Vous me suivez? Il faut surveiller son non-verbal lorsqu’on écoute. Et son cellulaire. Pas de cellulaire dans les mains. Sinon l’écoute active devient de l’écoute hâtive. Ça n’a pas le même effet. L’écoute.

Qu’allons-nous entendre à la rentrée cette année?

3. Donner de l’espoir :

Une des premières responsabilités d’un leader, c’est de définir la réalité. Peindre un portrait objectif de la réalité. Pas pire, pas rose, juste. Ensuite, la tâche du leader est d’anticiper positivement la suite des choses. De croire que les choses peuvent bien aller malgré tout. D’ailleurs, certaines des plus grandes entreprises sont nées pendant des périodes économiques difficiles. La preuve qu’avec les défis viennent des opportunités. Et si l’année scolaire 2022-2023 était notre meilleure jusqu’à maintenant? Les gens dans notre milieu ont besoin de faiseurs de possible autour d’eux. Et tout part de l’espoir. C’est difficile d’avoir des objectifs ambitieux lorsqu’il n’y a pas d’espoir. Chose certaine, pour donner de l’espoir aux gens, il faut les encourager et les aider à voir à quel point ils sont bons et capables et que nous avons confiance en eux.

Quels mots pourrions-nous choisir pour semer de l’espoir autour de nous à la rentrée cette année?

Je vous souhaite une bonne rentrée, votre meilleure jusqu’à maintenant!

Merci de vos commentaires 🙂

 

22 Août, 2022

Recevoir le blog par courriel

Merci pour votre inscription!

Commentaires

2 Commentaires

  1. Pennors Marie Christine

    Merci de nous rappeler combien il est important d’accueillir,de faire groupe, équipe, apprendre ou réapprendre à vivre ensemble.L’apprentissage n’est pas que cognitif, il est aussi relationnel et émotionnel.Bonne rentrée !

    Réponse
    • Marius

      Merci pour ton commentaire! Bonne rentrée à toi aussi 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Vous pourriez aimer

Leader : un appel à l’Être

Il y a beaucoup de bruit en éducation présentement. C’est parce qu’il y a beaucoup de défis. Au fil de mes...